Fédération PCF de l'Aude

Fédération PCF de l'Aude
Accueil
 

 
 
 

Déclaration des membres du conseil départemental

APRES LE 1ER TOUR DES LÉGISLATIVES

 

Après le 1er tour des législatives, le Conseil départemental du PCF de l’Aude s’est réuni le 13 juin à Carcassonne pour une analyse des résultats. Il y a un risque que l’Assemblée Nationale donne une majorité absolue aux godillots de la politique ultra-libérale d’Emmanuel Macron.

Il a porté sa réflexion sur les diverses stratégies politiciennes construites sur le populisme et le « dégagisme » et défini sa position pour le deuxième tour, en cohérence avec la politique nationale du PCF.

 

Le Conseil départemental de l’Aude et les candidats qu’il a soutenus remercient les électrices et les électeurs qui leur ont apporté leurs suffrages au premier tour de l’élection législative. Le résultat est décevant au regard de leur investissement sur le terrain, de leur implication dans les luttes sociales… 

L’abstention témoigne de la crise profonde de notre démocratie représentative et d’un fossé grandissant entre les citoyens et les institutions d’une Vème République qui se révèle plus que jamais comme une « monarchie républicaine ». 

Dans les trois circonscriptions, les forces de gauche, malheureusement divisées, ne seront pas présentes au second tour. 

Dimanche prochain, trois candidat.e.s « En Marche ! », deux candidats FN sur les circonscriptions 1 et 2 et un candidat PS sur la 3, soutien de la politique de Manuel Valls-Hollande, sont qualifiés pour le second tour. 

Deux ( Barthes et Daraud ) sont des ennemis de la République, du vivre ensemble, qui n'ont pas hésité, pendant la campagne électorale, à exclure l'étranger, à propager des idées de division, de haine et de racisme... Ils ne doivent pas représenter notre département à l’Assemblée nationale, carrefour de la Méditerranée et de l'Europe. Nous devons continuer d’affaiblir ce parti dans les urnes !

Les trois autres ( Herin, Pérea et Robert ) sont porteurs d’une politique libérale, destructrice du Code du travail, de la protection sociale, des services publics, des droits démocratiques…

Nous devrons les combattre à l’Assemblée Nationale ( les députés communistes et du Front de gauche seront en pointe dans ce combat comme ils l’ont été lors du précédent quinquennat ) mais aussi et surtout dans la rue où les communistes seront nombreuses et nombreux ! 

Le Conseil départemental du PCF de l’Aude appelle :

-  le 18 juin, à faire barrage au FN,

- et à partir du 19 juin, à s’opposer dans la rue à la politique de déréglementation, de récession et d’austérité de Macron et de sa majorité. 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.