Fédération PCF de l'Aude

Fédération PCF de l'Aude
Accueil
 
 
 
 

Loi travail : les droits des femmes passent (aussi) à la trappe!

Loi travail : les droits des femmes passent (aussi) à la trappe!

Les ordonnances ne sont pas neutres... Elles vont accroître les inégalités professionnelles. Emmanuel Macron l’a promis : les femmes seront la grande cause nationale du quinquennat... Il est élu depuis à peine 150 jours et il a déjà réussi à se faire mentir 3 fois. Une première fois avec la nomination du gouvernement et l’absence de ministère dédié.
Une deuxième fois cet été, avec la baisse de 27% du budget du Secrétariat d’État à l’Égalité.
Une troisième fois avec la Loi Travail n°2.
Ces ordonnances, textes apparemment "neutres", auront en réalité des conséquences nettes sur les inégalités. Réforme des retraites, de l’assurance maladie ou du code du travail : toutes ces réformes qui visent l’ensemble des salarié.e.s ont un impact différent sur les femmes et les hommes.
Les salarié.e.s les plus touché.e.s par la Loi Travail 2 sont celles et ceux en CDD ou travaillant dans des petites entreprises, deux catégories où les femmes sont surreprésentées.
Plusieurs mesures vont donc peser particulièrement sur les femmes et accroître les inégalités professionnelles.
Les congés enfants malades pris en immense majorité par les femmes, l’allongement du congé maternité et le maintien de la rémunération à 100%, l’allègement du temps de travail des femmes enceintes… tous ces droits, prévus jusqu’alors dans les conventions collectives de branche, pourront être demain remis en cause par accord d’entreprise. C’est le cas également des primes d’ancienneté, de départ en retraite ou de licenciement.

Quant aux mesures enfin obtenues récemment pour l'égalité professionnelle, elles risquent fort, par accord d'entreprise, de devenir des coquilles vides. Il en est de même pour les clauses de mobilité qui pourront être imposées et qui pénaliseront particulièrement les femmes

Et la disparition de l’instance dédiée à la santé et la sécurité au travail, le CHSCT va avoir un impact sur la prévention des violences sexuelles au travail.

Emmanuel Macron, Marlène Schiappa, votre grande cause nationale commence mal.

Changez de cap, ne bradez pas les droits des femmes aux exigences du MEDEF, retirez ces ordonnances.

Le Collectif 11 Droits des femmes appelle aux manifestations
mardi 12 septembre à Carcassonne et à Narbonne

et exigera dans la rue le retrait de ces ordonnances avec toutes et tous!

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.