Fédération PCF de l'Aude

Fédération PCF de l'Aude
Accueil
 



 
 
 

communiqué de presse de la section de Carcassonne

Communiqué de presse

de la Section PCF de Carcassonne,

 

« Joyeux bordel »

Le président de la République ne retient plus sa morgue : oser lui demander une rencontre pour la sauvegarde de son emploi, ce serait « foutre le bordel ». Ah ! Tous ces « feignants », ces « illettrés », dont la vie « est moins difficile que celle d’un entrepreneur », qui rechignent à « devenir milliardaires » et osent, quand même, défendre leurs intérêts ! A écouter Emmanuel Macron, la démocratie, « ce n’est pas la rue », ni le droit de grève, ni de manifester. Pour celles et ceux qui n’auraient pas compris, il « suffit de travailler pour se payer des costards ». De quoi rendre jaloux un ex-président des riches qui pratiquait la même provocation. Au-delà du mépris de classe, que signifie cette dernière « macronade » ?

Le sens de cette « pensée complexe » est sans doute à chercher dans le service après-vente du porte-parole du gouvernement. Celui-ci évoque « une volonté de nommer les choses ». « N’y a-t-il pas de nombreux Français qui pensent cela ? », a même osé le fou du roi, sur le refrain populiste de « ces gens qui aujourd’hui ne veulent plus travailler ! ». Non, la plupart des Français.es ne pensent pas cela. D’abord parce qu’ils et elles sont nombreux.es à vivre les ravages du chômage de masse et la précarité. À voir clair dans le jeu du président de la République et la violence de ses attaques à l’égard des plus fragiles, quand les patrons du CAC 40 croulent sous les cadeaux. Et ils et elles seront de plus en plus nombreux.es à le manifester  dans la rue le 19 octobre 2017 à Carcassonne et à Narbonne.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.