Fédération PCF de l'Aude

Fédération PCF de l'Aude
Accueil
 
 
 
 

Mobilité en Narbonnais. Consultation citoyenne. Rassemblement devant la gare SNCF de Narbonne le mardi 19 décembre à 16h.

 

Déclaration des sections du Narbonnais

du Parti communiste français.

Du 20 novembre au 18 décembre, par le biais de rencontres dans diverses communes de l'agglomération, le syndicat CGT des cheminots de Narbonne organise une consultation citoyenne sur le thème de  "la mobilité en territoire narbonnais" autour de cinq propositions précises et concrètes :

                         - une étude de faisabilité pour la réouverture de la ligne ferroviaire du Minervois,

                         - le retour de l'arrêt des trains de nuit en gare de Narbonne,

                         - la création d'un pôle d'échange multimodal moderne à partir de cette gare,

                         - l’intermodalité des transports en gare de Coursan et de Lézignan,

                         - la mise en place d'une plateforme multimodale fret à Port La Nouvelle.

Cette consultation vise à peser sur les décideurs afin de surmonter des obstacles, lever des freins, bousculer des lenteurs pour enfin passer aux décisions et aux actes.

Dans le respect de l'orientation syndicale, notre parti s'est immédiatement inscrit dans cette initiative en la popularisant ainsi que par une présence de ses militants et de ses élus, notamment à Coursan, lors des rencontres avec les populations.

Nous l'avons fait tout naturellement, pourrait-on dire, car nombre de ces propositions ont été portées par nos candidats lors des dernières élections municipales, départementales ou législatives et que l'encouragement à une implication citoyenne dans l'élaboration des choix, la construction de convergences entre syndicats, usagers, élus sont au cœur de notre démarche politique.

Dans le cadre de cette mobilisation, nous rappellerons qu'en juin 2016, lors de la réunion locale des Assises du rail, organisées par le conseil régional d'Occitanie, nous avions interpellé le Vice-Président, chargé des mobilités, sur une participation financière de la Région à cette étude de faisabilité. La réponse clairement positive était conditionnée par un engagement moteur de l'agglomération. Qu'attend alors cette inter-collectivité pour la lancer ?

De même, toujours en 2016, les Etats généraux des transports en Narbonnais que nous avions impulsés avaient permis d'avancer des réflexions et des positionnements d'une actualité indéniable :

          1) Nous refusons de mettre en opposition, en concurrence les divers investissements ferroviaires nécessaires.

              Le territoire narbonnais a besoin de trains du quotidien, de plus de présence humaine dans les gares et  les trains, d'un développement du port de Port de La Nouvelle en liaison avec le rail comme de la réouverture de la ligne Narbonne-Bize pour décongestionner la circulation dans tout ce secteur et de la réalisation du segment  manquant Perpignan-Montpellier de la LGV...
          Les seuls choix, les seules alternatives légitimes sont en rapport avec l'orientation de l'argent !

             Assez d'évasion fiscale ! Assez de spéculation financière ! L'argent doit aller à l'économie réelle et au développement des services publics. Et dans ce cas, au transport ferroviaire pour répondre aux besoins des populations, aux enjeux d'un aménagement équilibré des territoires, aux problématiques environnementales d'aujourd'hui et de demain...

          2) Nous refusons tout démantèlement de l'entreprise publique nationale que ce soit par le biais d'une logique de libéralisation ou de la création de régies régionales que certains préconisent.

              Nous faisons le choix de l'opérateur public national, la SNCF, qui doit avoir les moyens de ses missions notamment en la dégageant d'une dette dont elle n'a pas la responsabilité !

              Ce n'est pas un hasard si la seule région qui n'envisage pas de faire appel à des opérateurs privés pour les TER est la région Occitanie avec un Vice Président communiste, chargé de ces questions !

Forts de ces exigences, de ces réflexions, de ces implications, nous participerons au rassemblement du mardi 19 décembre à 16h à la gare SNCF de Narbonne à l'appel de la CGT "pour une intermodalité des transports publics au service des populations du Narbonnais".

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.