Relaxe des décrocheurs : le PCF salut une décision courageuse d’un juge indépendant

COMMUNIQUE DE PRESSE

En février dernier, 11 militants écologistes ont décroché le portrait présidentiel dans la mairie du 2ème arrondissement de Lyon pour dénoncer le non respect de ses engagements par le gouvernement, face à la menace du changement climatique.

Le maire a porté plainte pour vol et deux jeunes comparaissaient pour répondre de ce délit.

A l’audience du 2 septembre, le Procureur avait requis contre eux une condamnation à 500 euros d’amende.

Dans le jugement du 16 septembre, le tribunal a cependant prononcé une relaxe « au bénéfice de l’état de nécessité et pour motif légitime ».

Le PCF salue la motivation innovante du tribunal et se réjouit de cette victoire du combat écologique face aux carences de l’État constatés par le Tribunal.

Le PCF considère que cette belle décision légitime le principe de la désobéissance civique non violente pour mener de justes combats lorsqu’il est le substitut nécessaire du dialogue impraticable entre le Président de la République et le peuple.

Cécile Cukierman, porte-parole du PCF et sénatrice de la Loire,

Paris, le 17 septembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*